La Spiruline : un « super aliment » aux nombreux bienfaits ! 

Que vous soyez experts ès « bien-être » ou non, vous avez forcément entendu parler de cette plante aquatique, communément – et joliment – appelée « algue des Incas » : même l’Equipe en a fait un sujet ce mois-ci sur  son site (et je ne parle pas de mon p’tit bout de 2 ans qui a déjà repéré la boîte de « liline » dans le placard !).

Si ce complément alimentaire naturel et ancien (les Incas pouvaient s’en nourrir de manière exclusive après les mauvaises récoltes) suscite un tel engouement, il est plus que justifié : en 2005, la spiruline a d’ailleurs obtenu la reconnaissance officielle de l’OMS pour son rôle de 1er plan contre la famine et la malnutrition dans le monde !

Faible en calories, mais dotée d’une richesse nutritionnelle incroyable, la spiruline possède de nombreux bienfaits pour l’organisme. De façon succincte (je vous ai déjà dit que ce n’est pas ma qualité 1ère…) :

  • Plus de 60% de son poids total est composé d’acides aminés (vs 20% pour la viande maigre crue !), dont les 8 essentiels, soit une source exceptionnelle de protéines de qualité, indispensables à notre masse musculaire notamment.
  • Ultra riche en oligo-éléments (zinc, sélénium, manganèse, fer, cuivre, chrome…), minéraux (calcium, magnésium, sodium, potassium, phosphore…) mais aussi vitamines (vitamines B notamment : B3, B6, B9…bien connue des femmes enceinte, B12…), la spiruline contribue ainsi à lutter contre la fatigue, favoriser la récupération, tout en empêchant la formation de radicaux libres, en boostant le système immunitaire, etc.
  • L’acide gamma-linolénique (famille des W6) contenu dans la spiruline apporte souplesse, élasticité et douceur à l’épiderme notamment.
  • Dotée d’une forte teneur en chlorophylle qui lui donne sa couleur verte, la spiruline est reconnue pour son pouvoir nettoyant et purifiant : elle a la propriété d’évacuer les toxines et métaux lourds présents dans le sang (on la qualifie de « sang vert » !), mais aussi de maintenir l’équilibre acido-basique ! La phycocyanine, composante exclusive de la Spiruline, joue également un rôle majeur dans la purification de l’organisme et la production des cellules du sang.

Qualifiée de « dopant naturel », « aliment miracle », la Spiruline est un véritable allié pour les sportifs, les végétariens et végétaliens, les êtres souffrant de malnutrition, ou toute personne qui souhaite retrouver ou garder la forme !

Et les dangers évoqués par certains sites, me direz-vous ? A date, aucune étude scientifique sérieuse ne démontre un danger quelconque lié à la consommation de spiruline lorsqu’elle est consommée de façon raisonnable. Seules les personnes soufrant d’hémachromatose (excès de fer dans le sang vs richesse en fer de la Spiruline) et de phénylcétonurie (maladie génétique rare et grave en relation avec un trouble du métabolisme de la phénylalanine) doivent éviter d’en consommer. Et si vous avez le moindre doute, demandez l’avis de votre médecin !

Et dans tous les cas, privilégiez une spiruline de qualité, sous sa forme naturelle en poudre (vs comprimés puisque c’est un aliment). En ce qui concerne la posologie, et afin d’éviter tout effet secondaire – bien que rare (maux de tête, doubles digestifs) – commencez par 1g/jour la 1ère semaine, puis augmentez les doses progressivement, sachant que la consommation idéale recommandée est de 3 à 5 grammes/jour  (10g pour les sportifs).

Alors si vous sentez la moindre baisse de forme, pensez à cet or bleu-vert !